Les Fées électricité : pour le poste Jeanne d'Arc

Les Voisins / Neighbors #25 : ÉMILIE MOUCHOUS . 2014-06-04 from Eric_Mattson on Vimeo.

Les fées Électricité est une transmission radiophonique à petite portée développée en relation au poste de transformation d’électricité Jeanne d’Arc dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à proximité du site où la première ligne d’électricité longue distance fut installée au Québec en 1903.
La diffusion sonore comporte plusieurs voix, comme autant de transformateurs de haute à basse tension, et s’inspire du voyage de l'électricité et des sonorités de la centrale : des ondes pures et des parasites. Bien que la politique d’Hydro-Québec s’oriente vers le camouflage des stations électriques pour protéger les résidents des lieux, le poste Jeanne d’Arc est presque intégralement ouvert sur plusieurs rues résidentielles ; accompagné de l’ancienne ligne de chemin de fer, il agit comme une cicatrice à ciel ouvert, témoin de l’histoire du quartier Hochelaga-Maisonneuve. La pièce est diffusée par des résidentes du quartier, traversées par les ondes et en émettant à leur tour...

La transmission a eu lieu le 4 juin 2014 dans le cadre des Voisins, un festival d'interventions urbaines inspirées du lieu où habitent les artistes invités par les productions MINUTE.

Les fées Électricité is a small-scale radio transmission developed in relation to the Jeanne d'Arc power transformation plant in the Hochelaga-Maisonneuve neighborhood, near the site where the first long-distance power line was installed in Quebec, in 1903. The piece contains many voices, as many processors from high to low voltage, and is inspired by the journey of electricity and its sonic universe made of pure waves and parasites. Although Hydro -Québec's policy is directed towards the camouflage of power stations to protect the residents of the place, the Jeanne d'Arc power plant is almost entirely open on several residential streets ; accompanied by the old railway line, it acts as an open scar, witnessing the industrial history of  the Hochelaga-Maisonneuve district.
The piece is played by residents of the area, usually victims of the waves who will for a change emit back at the Hydro-Québec plant.

Photos : James Schidlowsky et Éric Mattson
Un merci particulier à Éric Mattson et à Ève Dorais