Le B.E.R.N.A.R.D.

L'autre jour j'ai eu le grand plaisir de passer quelques heures avec mon collaborateur Bernard Gagnon et de visiter l'artiste à l'oeuvre dans son environnement naturel aka son chez-lui. Bernard a plein de passions et de références pointues, obscures, bizarres, autant dire succulentes. Les points forts de cette rencontre : de belles discussions sur comment différentes pratiques artistiques se nourrissent et cohabitent, la révélation que le Marquis de Sade est l'inventeur de la cybernétique, et l'héritage d'une valise bleue remplie d'électroniques. La 'valise d'époque' de Bernard.
Un des éléments les plus intéressants dans cette valise : un breadboard aux couleurs douteuses retenant un SN76477, soit un générateur sonore complexe.
Je me suis donc attelée à la construction du B.E.R.N.A.R.D. dont voici la première mise forme. Je dis première, car il me faut une interface stable de base pour pouvoir jouer, pour pouvoir rêver la meilleure interface pour le circuit. Le circuit comprend un VCO, un LFO, un 'faux' bruit blanc et son filtre, une enveloppe, un amplificateur. Des interrupteurs permettent les combinaisons de sorties audio.

Les avenues que j'ai prises à date :
- permettre au LFO d'opérer dans des fréquences audibles
- calibrer le bruit blanc pour générer des motifs
- explorer les possibilités de toucher, qui sont très bonnes (une forme de Marquinétique ?...). Étrange que je n'ai trouvé personne qui explore ce phénomène en faisant mes recherches alors que la simplicité logique du chip est si propice !

À suivre...