Expérimentations - CPO

Les deux premières images témoignent d'un test rapide de gravure de circuit imprimé sur plaque de cuivre. J'ai dessiné mes traces au marqueur Staedler et utilisé une solution de vinaigre, péroxyde d'oxygène et sel. Long (autour d'une heure) mais efficace. Basée sur mes recherches, j'ai chauffé le vinaigre et ajouté chacun des ingrédients au fur et à mesure de la procédure pour constamment stimuler la production de bulles sur le circuit. Comme j'étais pressée (surprise...) je n'ai pas laissé le temps aux traces de marqueur de bien sécher et donc tout a fini par être attaqué. Cette première tentative, bien qu'inutilisable est un beau pétroglyphe électronique et une expérience prometteuse pour l'utilisation de cette solution alternative d'attaque du cuivre.

J'ai noté dans mon carnet :
Comme en photo argentique, comme en transmission radio, il y a la magie brute, primitive, merveilleuse de l'apparition. Comme en photo et en radio, il y a la promesse et la menace de répercussions chimiques, radioactives, dangereuses. (Al)chimie de l'invisible.

Les deux images suivantes sont le tracé de mon circuit et sa reproduction sur plaque de cuivre grâce au CNC du FabLab du PEC.
Le résultat est très beau, mais il semble que les traces soient peut-être trop proches les unes des autres quand on ne fait que tracer les contours sans enlever l'espace entre les traces. À suivre donc...

Un immense merci à Raphaël D. et Stéphanie C. pour leurs conseils et soutien.